Les enjeux et les leviers de la durabilité, au centre de la 1ère édition des »Green Days’’

0 641

Dakhla- Les enjeux et les leviers de la durabilité ont été au centre d’une rencontre organisée, samedi à l’Ecole supérieure de Technologie à Dakhla, dans le cadre de la première édition des Journées vertes (Green Days).

Initiée par l’association Lagon Dakhla pour le développement durable du sport et l’animation culturelle, le Réseau « Khalij Dakhla pour le climat et le développement durable et le Groupe Azura, cette rencontre a été l’occasion de promouvoir les connaissances scientifiques auprès des élèves et étudiants dans le domaine de la durabilité et d’examiner les défis, causes et impacts des changements climatiques.

Cette manifestation écologique placée sous le thème “Ensemble, cultivons le bon pour tous », a été également l’occasion d’échanger des réflexions autour de la promotion du développement durable et de permettre aux élèves de mieux cerner la problématique des changements climatiques.

S’exprimant à cette occasion, la présidente de l’association Lagon Dakhla, Laila Ouachi a indiqué que l’objectif de cette manifestation environnementale est de sensibiliser les élèves, tous niveaux confondus, à l’importance de préserver l’environnement et d’adopter des gestes éco-responsables simples mais à fort impact.

« Nous avons demandé aux élèves et aux étudiants de la ville de Dakhla de réfléchir à des projets innovants et réalisables dans les domaines de l’environnement et de la durabilité, afin de mettre en place des actions concrètes telles que la plantation, à même d’améliorer la situation environnementale de la région », a-t-elle noté.

Pour sa part, la professeure émérite à l’Université Mohammed-V de Rabat, Zoubida Charrouf a passé en revue dans son intervention intitulée « Le rôle des arbres dans la préservation de l’environnement » les bienfaits des plantations dans la lutte contre la pollution, la préservation de la biodiversité et la production de l’oxygène.

Elle a, dans ce sillage, mis l’accent sur le rôle environnemental que joue l’arganier, faisant savoir que cet arbre emblématique peut résister aux conditions climatiques difficiles caractérisées par la rareté de l’eau et le risque d’érosion.

De son côté, Houda El Ouali, responsable RSE du groupe Azura, a souligné que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) joue un rôle transformateur dans le modèle d’affaires d’une entreprise parce qu’elle incorpore un engagement sociétal à fort impact positif sur la société.

La RSE, a-t-elle ajouté, permet également de pérenniser une entreprise, de la rendre plus viable, de donner du sens au travail, de s’aligner avec les objectifs gouvernementaux en matière de durabilité et d’offrir un avenir durable et sûr aux générations futures.

Au début de cette rencontre des élèves et des étudiants issus de différents établissements scolaires et instituts supérieurs relevant de la région Dakhla-Oued Eddahab, ont interprété avec brio des œuvres artistiques axées sur la protection de l’environnement, l’utilisation rationnelle des ressources hydriques et sur l’importance de la culture de plantation d’arbres.

Au programme de cet événement de deux jours (25 et 26 mai) figurent une série d’ateliers axés sur « Les changements climatiques », « La plantation, moyen efficace de restauration des écosystèmes », « Gestion des déchets » et « Océans et zones humides ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :